Montréal a une réputation. On vous en a déjà surement parlé: l’esprit festif, l’influence européenne, la langue française, la bonne bouffe, etc. Reconnue auparavant comme la ville aux mille clochers (en raison de nos liens avec l’Église catholique), elle a su complètement se réinventer ces dernières années.

Montréal est maintenant un leader en intelligence artificielle non seulement au Canada, mais également dans le monde. Les laboratoires d’intelligence artificielle, les incubateurs et les entreprises de technologie émergent à un rythme accéléré et créent un nouveau centre technologique, une sorte de Silicon Valley du Nord.

Comment en sommes-nous arrivés là? Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur l’essor de l’IA à Montréal.

UN CENTRE ACADÉMIQUE

Quand les gens parlent de l’avenir, ils font souvent référence aux jeunes générations, celles qui auront les idées qui nous amèneront dans la prochaine phase de l’évolution humaine. En 2017, Montréal a été nommée la meilleure ville au monde pour les étudiants. Le site Web Top Universities a pris cette décision en fonction de plusieurs critères. Premièrement, le Québec demeure la province ayant les frais de scolarité les moins élevés en Amérique du Nord. En plus de la qualité de nos universités, la répartition des étudiants, l’activité et l’attractivité du marché de l’emploi, Montréal a été en mesure de détrôner Paris, le gagnant des quatre dernières années. Génial, mais pourquoi est-ce que c’est important pour le développement de l’IA?

Cette distinction aura un impact certain sur les jeunes qui terminent leurs études universitaires et qui sont en train de décider où commencer leur vie professionnelle. Au Forum IA Responsable, Jodie Wallis d’Accenture Canada a déclaré que 65% des futurs emplois n’ont pas encore été créés et que beaucoup d’entreprises éprouvent des difficultés à trouver des personnes qualifiées.

Montréal a non seulement une longueur d’avance, mais elle montre la voie pour les pionniers de l’industrie et excelle dans le développement des talents locaux. Avons-nous aussi mentionné qu’il est super abordable de vivre ici comparé à d’autres grandes villes? La création de ce centre académique d’apprentissage profond a donné une opportunité à Montréal de devenir une force dominante dans l’industrie. Être le choix évident pour la main-d’œuvre de demain, a permis à Montréal d’accéder à un bassin de talents qui fera bien des jaloux.

Si l’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde, un nombre important d’opportunités ainsi que la présence de pionniers de l’IA tels que Yoshua Bengio ou bien Carolina Bessega, la chef de la direction scientifique et la cofondatrice de Stradigi Labs, ont joué un grand rôle dans la première phase de la transformation de notre réputation.

UN MÉLANGE DE GÉANTS ET STARTUPS

Il y a beaucoup de gros poissons dans le petit étang qu’est Montréal. Bien que Google, Microsoft, Samsung et Facebook aient vu notre potentiel et nous aient donné une certaine notoriété, on ne peut pas nier l’influence des startups.  Dans cette optique, notre ville a mis ses ressources à disposition des startups locales  afin de les aider à prospérer. Plus nous avons élargi et développé notre propre division de l’industrie de l’IA, plus nous avons forgé l’identité unique de Montréal dans le monde de la technologie. À long terme, nous n’aurons plus besoin de nous définir comme étant une version de quelque chose qui existe déjà, mais plutôt par un nom propre à nous.

Comment cela a-t-il été possible? Les entreprises du secteur des technologies au Québec et au Canada ont réussi à prospérer grâce aux crédits d’impôt et aux subventions. L’opportunité et la flexibilité expliquent pourquoi tant d’entreprises de technologie commencent ou déménagent ici, et pourquoi tant d’investisseurs étrangers se tournent vers nous.

UN BON INVESTISSEMENT

Pourquoi investir à Montréal? Eh bien, il y a deux raisons pour lesquelles les investisseurs et le gouvernement ont décidé d’injecter de l’argent dans  l’IA. Le premier est, sans surprise, la rentabilité. Voici un chiffre accrocheur: l’industrie du jeu vaut environ 100 milliards de dollars, pourtant, les statistiques révèlent que d’ici 2021, les dépenses de consommation sur les applications de jeux mobiles devraient approcher les 105,2 milliards de dollars américains. C’est juste un petit morceau de la tarte. Mieux encore, l’IA a plus d’un tour dans son sac, puisque sa contribution peut être utilisée dans presque toutes les industries: le domaine médical, le divertissement, la production, le transport, la finances et le service à la clientèle.

En plus de générer des revenus, l’innovation stimule la création d’emplois. Les projections ont évalué l’industrie de l’IA à 2,42 milliards de dollars américains pour l’année 2017 – et ce n’est que le début. À qui peut-on attribuer cette croissance? La main-d’oeuvre québécoise. C’est peut-être banal comme observation, mais elle demeure au cœur de cette industrie et on ne peut pas faire avancer les choses sans eux. Les idées sont inutiles si on n’a pas les capacités humaines pour les concrétiser. Ce boom technologique a créé plusieurs emplois et nous savons tous que c’est une priorité pour les représentants élus et les partis politiques. Le gouvernement canadien a pris le train en marche et a déclaré qu’il investira 125 millions de dollars dans la stratégie d’intelligence artificielle. Si vous voulez faire partie de la révolution technologique et que vous pensez déménager à Montréal, vous êtes sur la bonne voie.

Le Québec a beaucoup changé depuis « la grande noirceur ». Plusieurs vagues de changement ont joué un rôle important dans le développement de notre nouvelle réputation. Nous bénéficions de nombreux avantages importants et si nous continuons à aller de l’avant en investissant dans l’humain, les idées et l’innovation, la belle province prendra une place incontestable lors de la quatrième révolution industrielle.

Visitez notre section carrières pour en savoir plus sur nos offres d’emploi.