Chaque année, le 22 avril, plus de 193 pays se réunissent pour célébrer la Journée de la Terre, dont l’objectif est de démontrer leur soutien à la protection de l’environnement et de sensibiliser à la réduction de la pollution, des déchets et de l’empreinte carbone. Notre bonne vieille planète a environ 4,5 milliards d’années, il est donc important, maintenant plus que jamais, de faire un effort conscient pour en prendre bien soin.

La technologie a souvent été considérée comme l’ennemi numéro 1 de la planète par bon nombre d’écologistes, et ce, pour plusieurs excellentes raisons. D’une part, la production de cette technologie génère une énorme quantité de déchets dangereux. D’autre part, l’exploitation de machinerie, fruit de cette évolution technologique, est souvent la cause de l’extinction de nombreuses plantes, oiseaux et animaux et leur consommation en énergie est l’une des principales causes des émissions de gaz à effet de serre.

Cependant, tout n’est pas sombre, car il s’avère que l’IA a le pouce vert! En effet, elle a été utilisée pour développer plusieurs technologies qui peuvent aider à prévenir et, dans certains cas, à réparer les dégâts que nous avons causés à l’environnement.

Si les êtres humains continuent de raffiner ce genre de technologies et de prendre une position sérieuse dans la protection de l’environnement, l’IA deviendra le plus grand allié de la planète. Mettons la lumière sur quelques projets qui démontrent comment l’IA nous aide à construire un avenir plus prometteur.

Pêche

Les experts affirment que jusqu’à 26 tonnes de poissons sont pêchés de façon illégale, non déclarée ou non réglementée chaque année. Malheureusement, cela représente le tiers de tous les poissons pêchés dans le monde.

La pêche illégale peut être effectuée avec de l’équipement interdit et entraîner une surpêche, entraînant des dommages aux récifs de coraux, aux monts sous-marins et à d’autres écosystèmes marins vulnérables. 55% des récifs du monde sont menacés par une pêche excessive et destructrice. En Asie du Sud, près de 95% de tous les récifs sont touchés, et on pense que la plupart des récifs coralliens reculés du monde sont victimes de surpêche.

Dans d’autres situations, la pêche illégale peut entraîner la capture d’espèces protégées comme le saumon de l’Atlantique, qui est en voie de disparition, ou d’espèces non ciblées comme les requins et les tortues.

La pêche est une industrie extrêmement difficile à surveiller, mais certaines organisations tirent parti de l’IA pour s’attaquer à ce problème. L’année dernière, le Conservatoire de la Nature a lancé un défi sur Kaggle, une plate-forme de compétition en science des données, pour trouver un modèle capable de détecter la capture de poissons protégés. Le logiciel signalerait alors les parties de la vidéo suspectes de pêche illégale devant être examinées par un humain. À l’heure actuelle, il faut environ six heures à un agent de la faune pour passer en revue dix heures de pêche. Cette technologie permettrait donc de traiter beaucoup plus rapidement une énorme quantité de vidéos, afin d’accroître le niveau de surveillance auprès des pêcheurs.

Nectar Device

(Nectar)

Apiculture

Les abeilles se meurent! Le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles survient quand la majorité des abeilles ouvrières dans une colonie meurent, laissant la reine seule dans la ruche sans nourriture. Cela a été un énorme problème ces dernières années: en 2016, les apiculteurs américains ont perdu 44% de leurs colonies.

De plus, puisque la plupart des plantes dépendent fortement des abeilles pour leur pollinisation, leur absence est fortement ressentie dans tout l’écosystème naturel. Il existe de nombreuses spéculations sur les raisons causant ‘effondrement des colonies, telles que la surutilisation des pesticides, mais à ce jour, personne n’est vraiment certain de la raison.

Même si nous ne savons pas encore comment empêcher les colonies d’abeilles de s’effondrer, nous pouvons toujours nous concentrer sur le maintien de celles que nous avons en bonne santé! Des startups comme Nectar, basée à Montréal, développent des solutions IoT basées sur l’IA pour aider les apiculteurs à maintenir des colonies en santé. Nectar est actuellement en train de construire une plateforme de gestion du rucher, de sorte que les apiculteurs puissent utiliser les données plutôt que l’intuition pour déterminer ce dont les abeilles ont besoin et quand elles en ont besoin. La technologie est même capable de prédire quels événements se produiront dans une ruche, en fonction de nombreux facteurs tels que la température et la saison.

Déforestation

Les forêts tropicales, quoique représentant seulement 2% de la surface de la planète, contiennent la moitié de toute la vie sur Terre et produisent 20% de notre oxygène. Toutefois, elles disparaissent à un rythme alarmant. On estime que jusqu’à 90% de toute la déforestation dans les forêts tropicales est illégale, faisant des ravages sur la diversité des animaux et des plantes de la forêt tropicale. L’un des principaux moteurs de ce phénomène a été l’agriculture et l’élevage de bétail. Malheureusement, la déforestation est difficile à détecter. Ainsi, environ un cinquième de la forêt amazonienne a été perdu au cours des 50 dernières années.

Protéger la forêt tropicale est une initiative imposante: elle occupe en effet une surface 23 fois plus grande que le Royaume-Uni, impossible à contrôler via des méthodes conventionnelles. L’IA vient à la rescousse: des organisations telles que The Rainforest Connection ont combiné panneaux solaires et téléphones cellulaires pour créer un système de surveillance acoustique abordable et efficace. Ces systèmes sont en mesure de détecter les sons, même très lointains et imperceptibles pour les humains, relatifs à la coupe de bois, comme le bruit des scies ou des véhicules. Lorsque ces sons sont détectés, le système alerte les autorités, qui peuvent intervenir très rapidement.

 

Agriculture

Une terre riche et fertile est la fondation même de l’agriculture. Une vaste proportion des terres ne sont pas arables ou encore, inaccessibles parce que sous l’eau. En conséquence, il est impératif de comprendre toutes les données influençant la qualité de la terre, par exemple les matériaux d’origine, le climat, l’emplacement, les substances chimiques émanant des interactions avec l’eau, les humains et les animaux, etc. L’alignement de toutes ces conditions pour créer un terreau fertile semble donc être un pur coup de chance… et une question de patience. Il faut en effet 500 ans pour que 2.5 cm de terre arable ne se développe.

Bien entendu, l’activité humaine n’est pas étrangère à la diminution de la surface des terres arables. Nous sommes de plus en plus nombreux et nous polluons de plus en plus. Des entreprises telles que Trace Genomics ont développé une technologie intéressante pour améliorer la gestion des terres cultivables. Le processus est relativement simple: il suffit d’envoyer un échantillon de sol, dont le génome sera déterminé à l’aide d’analyses computationnelles pour mesurer la santé du terreau. L’entreprise fournit également des recommandations pour améliorer le rendement des cultures.

Eau

Vous avez peut-être entendu parler de différentes initiatives visant à freiner la crise de l’eau potable. On pense par exemple aux drones servant à nettoyer les déchets des océans ou aux filtreurs développés à partir de bave de méduse ou aux projets de dessalement ou de traitement des eaux usées.

Mais c’est dans le développement de villes intelligentes que l’intelligence artificielle se distingue particulièrement. La compagnie Fracta utilise l’apprentissage machine pour planifier la réfection des réseaux d’aqueduc. Avant de se lancer dans de vastes projets de remplacement des tuyaux, ils proposent d’analyser de vastes quantités de données pour mieux comprendre l’évolution de l’architecture des villes. Leur technologie peut ainsi prédire précisément les chances de bris du réseau très rapidement et à une fraction du prix. Les bénéfices sont bien entendu importants pour les villes en tant que telles, mais également pour les payeurs de taxes qui n’auront pas à essuyer les conséquences de possibles bris imprévus.

Il est bien trop cliché de dire que nous réalisons souvent trop tard à quel point les richesses que nous avions étaient importantes. Nous n’avons pour l’instant que la Terre comme vaisseau – du moins jusqu’à ce que les voyages sur Mars d’Elon Musk ne deviennent réalité. La technologie en général, et l’intelligence artificielle plus précisément, peuvent jouer un rôle important pour améliorer notre qualité de vie et supporter nos efforts de sauvegarde de la planète. Par contre, il faut que nous tous, incluant vous, chers lecteurs, prennent les bonnes décisions dès maintenant.